Top 4 des influenceurs à l’achat d’une piscine privée

01 juin 2016

Après le changement d’heure, les bourgeons et le rhume des foins, vient l’été avec tout ce qu’il implique : citronnade, canicule et vacances pour les plus chanceux.  Ceux qui restent chez eux peuvent toujours se consoler avec leur piscine privée dans leur jardin. Quant à ceux qui n’en ont pas, difficile de résister aux piscines des voisins !

Avec 1,8 million de piscines privées, la France est le deuxième pays le plus équipé au monde derrière les Etats-Unis. Une histoire d’amour qui n’est pas prêt de faiblir : 4 Français sur 10 rêveraient d’avoir une piscine chez eux !

Magazines, publicités, films : des piscines dans tous les médias !

Il faut dire qu’à mesure que le temps se réchauffe, on y échappe de moins en moins : la piscine est partout. Si la météo y est pour beaucoup, les médias ne sont pas en reste ! En arrière-plan des doubles pages spécial bikinis de la presse féminine, équipées d’un pool bar dans des hôtels de rêve, ou translucides et suspendues dans la section « design » ou « inspiration » des magazines spécialisés… Les piscines se déclinent sur tous les supports, et toutes appellent à la baignade.  A cela se rajoutent les films nimbés de soleil, avec de nombreuses scènes se déroulant au bord d’un bassin azuréen.

Sur le web : l’influence des réseaux sociaux

Sur les réseaux sociaux, ce sont de véritables parades – Facebook et Instagram en première ligne –  qui déterminent qui a l’eau la plus bleue, les orteils le plus en éventail, la température la plus élevée ou le transat le plus confortable. A grand renfort de filtres photo et de contre-plongées pour mettre en valeur son nouveau deux-pièces, chacun y va de sa prise de vue. Ceux qui n’ont pas de piscine ne peuvent que faire grise mine derrière leur écran et se fendre d’un « j’aime » chafouin.

Quand les voisins (aussi) s’y mettent

L’environnement d’un particulier peut aussi peser lourd dans la décision d’achat. Pour pouvoir supporter les cris et les éclaboussures enthousiastes des petits voisins qui se jettent à l’eau dès 10h du matin sans pouvoir en faire de même, il faut avoir un mental d’acier.

De la piscine publique à la piscine privée, il n’y a qu’un pas

Et pour cause, les après-midi d’été dans les piscines publiques peuvent clairement donner envie d’en avoir une chez soi. C’est que la première option peut vite agacer les plus exigeants : dès l’entrée, l’incontournable pédiluve laisse un souvenir d’une tiédeur impérissable. Le reste de la visite consiste en général à éviter les enfants qui chahutent et les gens qui barbotent d’un air pensif dans les couloirs de nage. On parcourt les vestiaires à petits pas pressés et en frissonnant la distance entre deux bassins intérieurs. Le temps que l’eau d’une douche bien méritée devienne chaude la nuit est déjà tombée. En résumé, rien à voir avec le confort individuel et ressourçant d’une piscine privée, où l’on est sûr de pouvoir faire des longueurs sans rentrer dans un badaud, et lézarder comme bon nous semble sur le rebord.


Difficile dès lors pour le particulier de ne pas se laisser tenter ; où qu’il aille, tout se charge de lui rappeler les multiples avantages d’une piscine privée. Rien d’étonnant donc que plus la belle saison est chaude, plus les Français délaissent leurs projets de rénovation de salle de bains pour se mettre à creuser dans leur jardin : ils en rêvaient depuis longtemps, et il ne leur manquait qu’un bon prétexte pour sauter le pas.

Partager cette page :

© 2018 tous droits réservés.   Mentions légales