Accueillir des PMR dans une piscine collective : comment s’y prendre ?

21 mai 2018

La piscine, un loisir pour tous ? Si la mise à l’eau des personnes à mobilité réduite a longtemps été un casse-tête pour le secteur de la piscine, de nombreuses nouveautés piscine existent aujourd’hui pour permettre à tout un chacun de profiter des bienfaits de l’eau. L’accessibilité représente cependant un enjeu de taille pour les piscines collectives : comment s’y prendre pour adapter son établissement ? Nous avons investigué auprès de Yoann Chouraqui, dirigeant d’Hexagone Manufacture, numéro 1 français dans le matériel de mise à l’eau pour PMR que nous avions déjà eu l’occasion de rencontrer lors du salon Piscine Global Europe 2016. 

accueil-pmr-piscine-collective.jpeg

Piscine Global Europe : M. Chouraqui, qu’entend-on par “personne à mobilité réduite” (PMR) ?

yoann-chouraqui.jpgYoann Chouraqui : On pense, à tort, que cette appellation ne concerne que les personnes handicapées en fauteuil roulant. Elle concerne pourtant toutes celles et ceux qui ne peuvent se mouvoir librement dans leur quotidien, de manière provisoire ou permanente. Il s’agit donc aussi de personnes âgées, qui se sont faites opérées de la hanche, ou de femmes enceintes par exemple.

Quels sont les atouts de l’eau pour une PMR ?  

Le secteur de la piscine dispose d’un formidable atout : l’eau rend le corps plus léger et affranchi la PMR de ce poids qui la contraint au quotidien. C’est une libération importante pour elles car elles pourront effectuer des mouvements qu’elles ne pouvaient faire auparavant. C’est donc important non seulement d’un point de vue psychologique, mais aussi d’un point de vue physique, pour continuer à travailler des muscles qui sont autrement très peu, voire pas du tout, utilisés. C’est également vecteur de lien social grâce au fait de pouvoir partager des moments privilégiés en famille ou entre amis.

Que disent les réglementations concernant l’accès d’une piscine pour des PMR ?

Les lois actuelles partent de deux constats : les personnes handicapées n’ont pas un accès aisé aux services des collectivités, et la population mondiale est en train de vieillir. Il faut donc travailler sur l’accessibilité pour pouvoir accueillir tout le monde au mieux. Ceci implique de travailler à la fois sur le parcours de l’usager mais aussi sur sa mise à l’eau.

Aux Etats-Unis, la loi est drastique : elle impose une mise à l’eau en parfaite autonomie. De plus, cela concerne tous les bassins, il doit donc y avoir plusieurs dispositifs de mise à l’eau pour une seule piscine comportant plusieurs espaces de baignade.

En France, au titre de la loi pour l'égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées, il est interdit de créer une installation non conçues pour les PMR. Toutes les piscines existantes qui accueillent du public ont jusqu’en 2020 pour se mettre aux normes.

En Europe, la législation stipule également que l’accessibilité doit être comprises dans les nouveaux projets, mais tous les pays n’ont pas cette obligation de 2020 pour mettre aux normes leurs piscines existantes.

Vous prévoyez de mettre aux normes votre piscine ?
Voici des astuces pour bien communiquer autour de sa rénovation !

Quels sont les équipements existants pour la mise à l’eau ?

Il existe deux grandes catégories : les chariots mobiles et les équipements fixes.

Les éléments mobiles se retrouvent souvent dans les piscines qui accueillent peu de PMR ou qui comportent plusieurs bassins. Cela peut être un simple fauteuil amphibie qui va aller dans l’eau via une rampe, jusqu’au grand chariot qui va utiliser un vérin pour la mise à l’eau, de manière autonome ou non. Ces derniers peuvent être manuels, ou alimentés via le secteur ou par batterie.

Les équipements fixes fonctionnent sur le même principe mais facilitent la mise à l’eau en autonomie complète, et peuvent présenter des sièges mous qui sont plus confortables, pour les personnes tétraplégiques par exemple.

De quelles infrastructures doit se doter une piscine collective pour faciliter l’accès aux PMR ?

La piscine doit repenser tout le parcours de l’usager afin de lui faciliter la vie. Les parkings doivent être proches de l’entrée et facilement accessibles, les vestiaires doivent être suffisamment grands et comporter un système d’alarme en cas de besoin, les douches et sanitaires doivent être adaptés au passage d’un fauteuil en toute sécurité… Tous les éléments faisant partie d’un parcours “classique” de visite doivent faire l’objet d’une attention toute particulière pour permettre l’accès à une PMR. Et cela ne s’arrête pas là ! Il faut également repenser la signalétique, et intégrer des éléments sonores pour les personnes sourdes et malentendantes, tactiles pour les personnes malvoyantes et non-voyantes… C’est un gros travail, mais nécessaire.

A lire également : Quels équipements de sécurité pour une piscine collective ?

L’établissement doit-il respecter des pré-requis quant à la formation de son personnel encadrant ?

Le personnel doit bénéficier de formations complémentaires, mais ce n’est pas obligatoire. Ainsi, quand Hexagone Manufacture intervient au sein d’une piscine collective pour installer du matériel de mise à l’eau, nous nous chargeons de former les équipes pour l’utiliser et accueillir les PMR dans des conditions optimales.

Quels sont les différents critères qu’une piscine collective doit étudier avant d’acheter du matériel de mise à l’eau ?

Il est essentiel de connaître l’usage qui sera fait du matériel, car la différence de prix entre une installation fixe et une installation mobile est minime.

Pour un établissement, qui accueille un usager à mobilité réduite de temps en temps, un matériel avec batterie n’a aucune utilité : la batterie risque d’être oubliée et sera déchargée quand le besoin se présentera. A l’inverse, quand une classe d’élèves à mobilité réduite vient tous les deux jours, la piscine a plutôt intérêt à investir dans de l’électrique.

Quant à choisir entre une installation fixe ou mobile, là aussi c’est l’usage qui tranchera. Il faut savoir si l’on veut faire la mise à l’eau des PMR toujours au même endroit. Si la piscine possède plusieurs bassins, mieux vaut choisir une installation mobile. Une installation fixe sera en revanche plus pratique pour la mise à l’eau en toute autonomie, mais elle va nécessiter des ancrages qui toucheront potentiellement à l’étanchéité de la piscine.

Le côté esthétique va aussi être un élément déterminant : dans le secteur de la piscine en hôtellerie, par exemple, cela peut être un inconvénient de ne pouvoir ranger le matériel.

Le secteur de la piscine se mobilise pour créer des innovations répondant aux enjeux d’accessibilité des piscines collectives : impossible de ne pas trouver de solution adéquate. Vous recherchez les dernières nouveautés piscine sur le sujet ? Rendez-vous sur le village Piscines Commerciales lors du prochain salon Piscine Global Europe !

Retrouvez l'interview de Yoann Chouraqui lors de Piscine Global Europe 2016 :


Crédit photo : © KikoStock / stock.adobe.com

Partager cette page :

© 2018 tous droits réservés.   Mentions légales