Cas pratique : réhabiliter un ancien bâtiment en une piscine collective

03 sep 2018

La construction de la nouvelle piscine publique de Rotterdam, appelée « Swimming Venue », est un concentré d'ingéniosité en matière de réutilisation d'un bâtiment existant. Ce projet est, de plus, un véritable cas d'école pour comprendre comment le design d'une piscine collective peut s'inscrire dans une démarche plus globale de redynamisation de tout un quartier. À découvrir !

banner-rotterdam-pool.jpg

Un autre cas pratique : la construction d’une piscine publique écologique en Norvège

« Swimming Venue » en quelques mots

Créée par le cabinet néerlandais Kraaijvanger Architects avec Vincent van der Meulen en tant qu'architecte chef de projet, la piscine a ouvert ses portes en février 2018. Ce projet est né du besoin de remplacer l'ancienne piscine du quartier devenue obsolète, qui ne correspondait plus aux standards de sécurité et de santé.

La nouvelle piscine collective est la première de Rotterdam à abriter un bassin de 50 m. Ce dernier peut être séparé en deux par un mur modulable pour accueillir plusieurs clubs de natation en même temps. Un autre bassin de 25 mètres est dédié à un usage récréationnel et dispose d'un plancher mobile, permettant d'accueillir des personnes en rééducation et des sessions d'aquafitness. Chaque piscine dispose d'un design qui lui est propre : on retrouve une ambiance bains publics pour la piscine récréationnelle tandis que la piscine olympique se pare d'une dimension athlétique et de gradins, dont une partie mobile, pouvant accueillir 1 000 personnes lors des compétitions.

design-piscine-tribunes-rotterdam.jpg

Les tribunes de la piscine de Rotterdam face au bassin olympique

aquafitness-piscine-rotterdam.jpg

Session d'aquafitness dans le bassin ludique

Ce projet d'envergure a gagné, durant le salon des professionnels de l'immobilier Provada 2018, un StiB Awards 2018 récompensant les villes en transition, dans la catégorie du meilleur projet de revitalisation urbaine.

Une piscine publique qui réutilise intelligemment l'existant

Plutôt que de partir de zéro dans un projet de construction coûteux, c'est un bâtiment vieillissant et partiellement vacant qui a fait l'objet de rénovations pour accueillir la piscine. Joost Esschendal, architecte du projet, dévoile les 4 raisons qui ont mené vers cette décision originale.

1. Préserver la mémoire collective

L'ancien bâtiment abritait, dans les années 50, un hôpital. Son rôle s'est ensuite transformé pour devenir une antenne administrative de la ville, permettant l'émission de permis de conduire et l'inscription des naissances dans les registres. Beaucoup de souvenirs des résidents de ce quartier sont donc déjà rattachés à ce bâtiment !

facade-piscine-rotterdam.jpg

La façade de la nouvelle piscine s'inscrit dans l'ancien bâtiment

2. Proposer un service de proximité

Afin de remplacer l'ancienne piscine publique sans bousculer le quotidien des usagers, le choix de rénover un ancien bâtiment s'est imposé, les autres implantations possibles étant trop éloignées. De plus, l'ancien bâtiment bénéficie de la présence de transports en commun (métro et bus) et de la proximité d'un quartier commerçant qui génère beaucoup de passage.

3. Conserver une identité visuelle

Bien ancré dans le paysage local, l'ancien bâtiment se distingue par sa façade et son architecture. Sa forte identité visuelle a été ainsi préservée lors de sa rénovation et fait partie intégrante du design de la nouvelle piscine, avec toutefois quelques adaptations au niveau des ouvertures de la façade et une refonte des rues environnantes.

4. Capitaliser sur les opportunités existantes

La hauteur de plafond et les façades de l'ancien bâtiment pouvaient être facilement réutilisées, ce qui permet de réduire significativement les coûts de construction de cette piscine publique. La distance entre ses deux ailes principales était également parfaitement appropriée à la construction de deux bassins séparés par une plateforme et un mur en verre.;

Quelle communication mettre en place pendant la rénovation d’une piscine collective ?

Un design au service de la dynamisation de l'espace public

Ce projet ne vise pas qu'à remplacer une piscine vieillissante : il s'inscrit dans la revitalisation de tout un quartier ! Rotterdam a en effet entrepris de renouveler sa partie sud, appelée Hart van Zuid, en y construisant de nouveaux aménagements. Le design de la piscine a été conçu dans cette optique : les deux bassins étant situés au premier étage, le rez-de-chaussée côté rue fait place à de nouvelles boutiques, restaurants, terrasses et services administratifs, attirant ainsi plus de visiteurs.

cafeteria-piscine-rotterdam.jpg

La cafétéria accueille également les nageurs pour une pause détente 

Le bassin olympique de la piscine, au design travaillé, lui permet également d'accueillir de grandes compétitions sportives, comme la rencontre Pays-Bas / Russie lors de la compétition internationale de water-polo. La présence d'un nouveau bassin olympique permet ainsi à la ville de gagner en visibilité sur l'échelle internationale et de dynamiser son tourisme à l'occasion de ces rencontres.

Retrouvez les plus belles piscines collectives lors du concours Pool Design Awards !

La construction de la piscine publique de Rotterdam est un cas pratique idéal pour appréhender la réutilisation de l'existant lors d'un nouveau projet. Vous souhaitez découvrir d'autres exemples et échanger avec des professionnels de la piscine collective ? Rendez-vous au Village Piscines Commerciales lors du salon Piscine Global Europe 2018 !

Nos remerciements à Ronald Schlundt Bodien et Joost Esschendal du cabinet Kraaijvanger Architects pour leur participation.


Crédit photos : Ronald Tilleman

Partager cette page :

© 2018 tous droits réservés.   Mentions légales