L'ubérisation de la piscine privée : menace ou opportunité pour le secteur de la piscine ?

18 mar 2019

Chaque été depuis 2016, des plateformes de mise en relation entre propriétaires de piscines privées et baigneurs font l'actualité. Leurs promesses ? Rendre accessible la piscine à tous via la location de piscines privées, et permettre aux propriétaires d'amortir le coût d'entretien de cet équipement. Une tendance qui, bien que récente, risque d'impacter les différents acteurs du secteur de la piscine.

location-piscine-privee-banner.jpeg

La location de piscines, une tendance née des nouveaux comportements consommateurs

Si la présence d'une piscine fait déjà partie des filtres populaires sur les plateformes de réservations d'hébergement comme Booking, Agoda ou Airbnb, certaines entreprises ont décidé de franchir une nouvelle étape : la création de plateformes dédiées à la location de piscines entre particuliers.

Swimply, aux États-Unis, couvre déjà une vingtaine d'états avec des tarifs allant de 50 $ à 200 $ par heure dans les plus grandes métropoles comme New York ou Los Angeles. Forte de son succès, l'entreprise s'est implantée au Canada en 2018. Son homologue française, Swimmy, bénéficie quant à elle de plus de 15 000 locations réparties sur les 500 piscines enregistrées depuis son lancement en 2017 (1).

Le succès de cette nouvelle tendance piscine s'explique par l'intégration de l'ubérisation dans les habitudes de consommation, des épisodes de canicule de plus en plus fréquents, saturant les piscines municipales, et l'envie des usagers de se retrouver en petit comité. Une tendance qui, si elle prend de l'ampleur, obligera le secteur de la piscine à s'adapter.

À quoi le secteur de la piscine doit-il se préparer ?

Une potentielle menace pour les piscines collectives...

Si les tarifs de location de piscine ne rendent pas ce système accessible à tous, les collectivités peuvent néanmoins faire face à une baisse de fréquentation de leurs établissements, et donc de leurs revenus.

Développer une offre annexe (avec des cours d'aquafitness, par exemple, voir notre article sur les arguments pour vendre ces cours) est un bon moyen de proposer une valeur ajoutée. La présence d'un maître-nageur est également un levier essentiel sur lequel communiquer : la location de piscine privée n'étant pas encadrée, la baignade comporte des risques, d'autant plus que les utilisateurs ne sont pas nécessairement familiarisés avec cet équipement.

4 idées d’animations en piscine publique pour diversifier votre offre

… Et une opportunité à saisir pour d'autres

Malgré les risques de dégradations et d'accidents, la possibilité de mettre sa piscine en location pourrait inciter de nombreux propriétaires à investir plus facilement dans cet équipement. Les constructeurs et fournisseurs peuvent donc s'adapter à cette nouvelle demande en proposant des équipements adéquats, notamment ceux relevant de la sécurité. La plateforme Swimmy indique par ailleurs n'accepter que les piscines disposant d'au moins un des quatre équipements de sécurité imposés par la loi française.

La question de la qualité de l'eau est également à prendre en compte dans les constructions destinées à être louées ponctuellement. La capacité de filtration et le traitement de l'eau n'étant pas les mêmes pour un couple ou pour plusieurs familles, les professionnels de la piscine doivent s'adapter à ces nouveaux besoins et s'attendre à plus d'interventions pour corriger la qualité de l'eau, mise à mal par une utilisation non adaptée aux équipements initialement installés.

Concernant les établissements privés, comme les gîtes, la possibilité de louer leur piscine en saison creuse aux habitants proches permettrait d'en réduire également le coût de fonctionnement.

À lire également : Retour sur l’évolution du marché de la piscine depuis 40 ans

Sur le long terme, la facilité d'accès à un bassin contribue à renforcer la piscine en tant qu'équipement indispensable du consommateur. Cependant, le secteur de la piscine doit s'attendre à une phase d'adaptation pour s'approprier pleinement cette tendance et la tourner à son avantage.


(1) Le Parisien : Swimmy, le Airbnb des piscines, fait un carton

© Crédit photo : ALDECAstudio / stock.adobe.com

Partager cette page :

© 2018 tous droits réservés.   Mentions légales