Les 4 tendances qui dirigent les constructions de parcs aquatiques en Europe

07 mar 2019

Suite à notre article sur les attentes du public vis-à-vis d'un parc aquatique, nous vous proposons à présent de découvrir les 4 tendances phares sur lesquelles capitaliser pour créer un parc ou un centre aquatique en Europe. Ces tendances ont été identifiées par Jutta Kleiber, Vice-Présidente de la European Waterpark Association, et dévoilées lors du salon Piscine Global Europe 2018.

thermenparadies-allemagne-banner.jpg

Des parcs aquatiques de plus en plus ambitieux

L'explosion des vacances proches de chez soi (staycation) est une opportunité pour les parcs et centres aquatiques qui, pour répondre à la demande, doivent augmenter leur capacité d'accueil, proposer de nouveaux services d'hébergement et élargir leurs plages d'ouverture.

Pour s'imposer sur le marché du centre aquatique, le groupe allemand Wund a décidé de voir grand en multipliant ses structures et son concept : le groupe dirige à présent 5 centres aquatiques en Allemagne du Sud, dont les Thermes Erding, qui accueillent 1,7 million de visiteurs par an. Chacun de ces centres aquatiques comporte des bains thermaux, une vaste zone de sauna et une gigantesque verrière abritant des palmiers.

Les financements pour la création de parcs aquatiques deviennent ainsi de plus en plus conséquents ! Pour agrandir le Badewelt Sinsheim, le groupe Wund a débloqué une enveloppe de 500 millions d'euros afin d'installer, entre autres, un parc à toboggans aquatiques et un hôtel.

Présentation des parcs aquatiques du groupe Wund

1,5 milliard d'euros investis dans la construction d'un parc aquatique chinois

Le storytelling : un argument marketing qui se renforce

Le développement d'une thématique forte devient un argument de plus en plus prisé pour séduire le public. Cependant, les écueils sont nombreux : manque de cohérence, risque de "copier-coller", thématique non pérenne… Pour réussir son storytelling lors de la construction d'un parc aquatique, mieux vaut jouer l'aspect régional ou l'originalité, en s'écartant des désormais classiques thèmes "pirates" et "Caraïbes".

Il s'agit du parti-pris du parc d'attractions Europa Park, qui construit actuellement son ambitieux parc aquatique Rulantica en Allemagne :

  • Neuf espaces thématiques, déclinés selon les légendes scandinaves, répartiront les visiteurs dans cet espace de 450 000 m².
  • Au-delà des bassins et jeux aquatiques, les hôtels permettront de s'immerger dans la Suède du XIXe siècle, tandis que la zone des vestiaires s'inspire du roman Vingt mille lieues sous les mers de Jules Verne.
  • Les équipes du parc aquatique bénéficieront quant à elles de costumes thématiques.

Une stratégie qui s'avère payante, puisque le nouveau parc aquatique engrange déjà des recettes via ses ventes de produits dérivés à l'image de la mascotte Snorri, une pieuvre malicieuse. L'originalité du thème permet également de communiquer en amont et de susciter l'envie : Europa Park accueille, en attendant cette ouverture prochaine, la comédie musicale Rulantica.

Présentation de Rulantica, le nouveau parc aquatique d'Europa Park

Le segment de la santé en plein développement

Plus que jamais, le public est prêt à investir pour sa santé, au point que ce secteur est un des marchés qui se développent le plus rapidement en Europe. En témoignent les multiples ouvertures de spas qui ne sont plus l'apanage des établissements spécialisés, et qui trouvent leur place jusque dans les piscines publiques !

En Bavière, l'établissement Franken-Therme propose un lac artificiel de sel. Sa saturation de 27 % en minéraux agit sur la peau, l'appareil respiratoire et les maladies liées au système musculosquelettique, ce qui en fait un argument commercial majeur.

Le lac de sel du centre aquatique Franken-Therme

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Une publication partagée par ✨Girl About World ✨ (@girl_about_world) le

 

Il est cependant possible de proposer des prestations de santé dans un centre aquatique sans forcément créer des bassins spécialisés :

  • Développer une offre de cours d'aquafitness peut suffire à créer la différence, d'autant plus que ces cours peuvent être saturés dans les établissements publics. Selon EWA, en Allemagne, il faut attendre en moyenne 9 mois avant de pouvoir intégrer un tel cours !
  • Le sauna reste également une valeur sûre, qu'il est possible de combiner avec une offre de bien-être.

Le bien-être, un créneau porteur pour les parcs aquatiques en Europe

En Allemagne, les utilisateurs réguliers de saunas ont augmenté de 6 % à 25 % ces 20 dernières années. Si cette tendance dépend des habitudes culturelles de chaque pays, le bien-être reste en hausse dans toute l'Europe.

Pour structurer une offre de bien-être lors de la création d'un parc ou d'un centre aquatique, il faut garder en tête que certains visiteurs préfèrent se relaxer, tandis que d'autres recherchent le divertissement. Voici trois tendances qui méritent réflexion :

  • Connaissez-vous la cérémonie rituelle Aufguss ? Ce concept allemand puise ses racines dans le folklore des Amérindiens et transforme l'expérience du sauna finlandais. Cette représentation scénique visant à faire circuler l'air à l'aide d'une serviette suscite un intérêt grandissant pour le public, au point que des compétitions d'Aufguss se sont développées !
  • Le sauna sans maillot de bain, particulièrement prisé dans les pays germaniques et scandinaves, n'est plus du goût de tous. Ainsi, développer des zones de sauna avec textile permet de ne pas laisser de côté une partie du public.
  • Les services annexes, comme la présence de restaurants gastronomiques, sont de plus en plus demandés.

Présentation d'une cérémonie d'Aufguss, dans le cadre d'un concours européen

Quelles animations spa proposer pour vous démarquer ?

Enfin, le bien-être est un levier qui permet de générer plus efficacement des ventes additionnelles : en développant une gamme de massages ou de soins, un centre aquatique peut ainsi maximiser ses revenus.

Le marché du parc aquatique en Europe est dynamique et fait naître de multiples opportunités. La European Waterpark Association insiste toutefois sur un point : inutile de chercher à copier les concepts qui ont déjà fonctionné. Il faut savoir se démarquer en prenant le risque de proposer quelque chose de différent !

Création d’un parc aquatique : comment se différencier ?


© Crédit photo : Studi85 / Wikimédia / CC BY-SA 3.0

Partager cette page :

© 2018 tous droits réservés.   Mentions légales