Les tendances qui caractérisent le marché du bien-être au Moyen-Orient et en Afrique du Nord
28 nov 2019

C'est une des régions du globe les moins développées concernant le tourisme de la santé et du bien-être, et pourtant, ce dernier y est florissant ! Si ce marché, qui s'étend du Maroc à l'Iran, pèse beaucoup moins de poids qu'en Europe ou en Asie, c'est celui qui affiche une des plus fortes croissances. Pour mieux accompagner cette émergence, le Global Wellness Institute a publié les principales tendances de ce secteur dont voici une synthèse. 

À lire également : Les tendances wellness en Moyen-Orient au travers du cas de Dubaï

Un marché du bien-être voué à un bel avenir

Le tourisme de la santé et du bien-être pèse 10,7 milliards de dollars dans les pays du Moyen-Orient et Afrique du Nord (MENA) : une bagatelle, si l'on compare ce chiffre aux 210,8 milliards de dollars de l'Europe ! 

Et pourtant, ce marché bénéficie d'une croissance galopante, si bien que le MENA affiche un taux de progression annuel plus de deux fois supérieur aux autres régions du globe : 13,3 % de croissance contre 6,5 % pour la moyenne mondiale. L'industrie du spa est, quant à elle, galvanisée par une croissance de 15,4 % (pour une valeur de 2,8 milliards de dollars), et celle du thermalisme est de 30,4 % .

Le secteur s'attend à une accélération majeure de la tendance wellness dans les pays du MENA, avec une augmentation de 75 % entre 2017 et 2022 pour atteindre 18,7 milliards de dollars.

Embarquez pour un tour du monde du marché de la piscine !

4 tendances majeures portent ce marché du bien-être prometteur

Un tourisme médical en forte croissance

Chaque année, près de 24 millions de personnes vont à l'étranger dans le but de recevoir des soins, incluant les prestations thermales. Une tendance en pleine expansion, puisque l'on estime que ce tourisme médical pourrait avoir augmenté de 15 à 20 % en 2019. Les pays du MENA sont en première ligne pour absorber cet afflux, avec notamment les Émirats arabes unis qui comptent 20 % des établissements mondiaux habilités à prodiguer des soins aux touristes étrangers. Il s'agit d'un créneau majeur à s'approprier, car le tourisme axé sur la santé et le bien-être génère 53 % de revenus de plus que le tourisme classique. Nombreuses sont ces nouvelles structures médicales à proposer des services de bien-être annexes, comme des spas, ce qui nous amène au second point.

L'émergence d'un modèle couplant une offre médicale et bien-être

Les pays du Golfe persique, terrains fertiles pour les prestations médicales et wellness, entendent bien marier les deux par la création de multiples centres proposant des offres groupées. Ces structures se positionnent non seulement sur un équipement médical de pointe, mais aussi sur des offres complètes d'hébergement, de fitness ou encore de médecine alternative. Ainsi, on peut citer le Dubai Healthcare City, qui comprendra de nombreux services wellness comme des caissons d'isolation sensorielle (une innovation déjà présentée ici), et l'île Dilmunia au Bahrain qui offrira des programmes d'hydrothérapie et des prestations de massages dans ses hôtels. De véritables villes miniatures !

Des établissements de plus en plus authentiques

En conséquence du précédent point, les établissements hôteliers s'adaptent, sortant du schéma classique du bâtiment luxueux et artificiel pour proposer une expérience plus naturelle et authentique, s'appuyant sur la flore, la faune et la culture locale. Plusieurs structures spécialisées ont développé une approche mêlant les techniques modernes de wellness à des soins plus anciens (comme le hammam, le massage ou l'approche nutritionnelle), qui font tout le charme de ces pays des Mille et Une Nuits. Par exemple, le Lux Al Zorah aux Émirats arabes unis proposera dès 2021 de vrais safaris couplés à une offre wellness ! De nombreux spas se sont déjà construits pour accueillir cet engouement, passant de 4 465 établissements en 2015 à 6 057 en 2017.

Développer votre établissement hôtelier avec des prestataires de bien-être ?
Piscine Global Europe vous explique comment faire !

Une exploitation renforcée des sources chaudes

La plupart des pays du MENA bénéficient de sources chaudes naturelles. Certains pays, comme la Tunisie ou l'Algérie, ont déjà développé leur offre de thermalisme depuis longtemps et ne comptent pas s'arrêter en si bon chemin. 54 nouveaux centres thermaux ouvriront en 2020 en Tunisie. D'autres, comme Oman, l'Arabie Saoudite ou même l'Irak, n'en sont qu'à leurs débuts en ce domaine, ce qui attire de nombreux investisseurs du secteur wellness. Les établissements thermaux des MENA sont ainsi passés de 324 en 2015, à 416 en 2017 ! Le public étant friand d'innovations piscine et wellness dans cette région du globe, comme nous l'expliquait notre ambassadeur israélien Nir Oz lors du salon Piscine Global Europe 2018, on peut donc s'attendre à voir émerger encore de nombreux nouveaux établissements dans les années à venir pour répondre à cette demande, qui se renforce par une attractivité touristique en hausse.

Tout est possible dans ce marché du bien-être en plein développement, et de nombreux investisseurs ont déjà profité de cette opportunité pour construire leurs futurs établissements wellness. Pour lire le rapport complet, rendez-vous sur le site du Global Wellness Institute ! Vous souhaitez trouver plus d'inspiration sur le tourisme lié à la santé et au bien-être ? Découvrez l'exemple de la Grèce, qui a utilisé ce vecteur pour se relever de la crise économique !


© Crédit photo : Kess16 / stock.adobe.com
Icônes : Icons8

Partager cette page :