Contre le Covid long, de nouveaux programmes wellness sur-mesure
27 sep 2021

Selon l'OMS, une personne sur dix souffrirait de symptômes résiduels plus de trois mois après avoir été contaminée par le Covid-19, allant jusqu'à sérieusement altérer sa qualité de vie. Déjà habilités à soulager certaines affections longue durée, les secteurs du thermalisme, de la balnéothérapie, de la thalassothérapie et du spa valorisent leur expertise unique en la matière avec le déploiement de cures post-Covid-19 partout en Europe.

 

Une nouvelle mission : soulager les symptômes du Covid long

Il existe à ce jour plus d'une douzaine de symptômes prolongés du Covid-19. Une fatigue persistante est le plus fréquemment rencontré. Pour lutter contre l'asthénie, les thérapies à base d'application de froid peuvent s'avérer salutaires : on peut citer la méthode Kneipp, consistant à prendre des bains d'eau froide — voire glacée —, mais aussi la cryothérapie. De quoi donner un bon coup de fouet à l'organisme !

Envie d'en savoir plus sur la thérapie par le froid ?

Tout aussi handicapantes, les affections respiratoires post-Covid-19 peuvent bénéficier des programmes existants pensés pour les maladies chroniques respiratoires, comme l'asthme. Inhalations, bains nasaux, grottes de sel ou encore massages peuvent être proposés aux patients en rémission.

Contre les douleurs articulaires et le manque de vigueur musculaire, les établissements spécialisés peuvent orienter leurs usagers vers des bains de boue ou bains carbogazeux. Et pour tout ce qui touche à l'anxiété et aux affections psychosomatiques, le secteur regorge déjà de solutions pour accompagner au mieux les patients touchés par le Covid long : bains bouillonnants, massages et douches thermales sont autant de moyens de favoriser une détente musculaire et un abaissement du niveau d'anxiété.

Les programmes Covid long : un nouveau marché facilement accessible

Quels que soient les symptômes rencontrés, les établissements de balnéothérapie, thalassothérapie, thermalisme et spa ont déjà une expertise précieuse à faire valoir et les infrastructures nécessaires. Nul besoin d'investir dans du matériel coûteux pour saisir l'opportunité qu'offre ce nouveau marché : il s'agit avant tout de repenser ses programmes existants et de marketer différemment ses offres auprès du public cible.


Comment s'adapte le secteur du bien-être à la crise sanitaire ?

Tour d'Europe des cures innovantes post-Covid-19

En France, les Thermes de Saujon, déjà experts dans la prise en charge des troubles anxieux, ont inauguré en juin 2021 deux stages de trois semaines dédiés au post-Covid-19, associant programme psychoéducatif et cure thermale conventionnée. Au menu : une cure axée sur le traumatisme lié à la pandémie, et une seconde sur les symptômes prolongés du Covid-19.

Pour prendre une grande inspiration, cap vers la Pologne et le Sanatorium Wieliczka, qui se situe à 135 mètres de profondeur, au cœur d'une mine de sel. Pour une durée de quelques jours allant jusqu'à trois semaines, les participants peuvent bénéficier d'un programme axé autour de l'halothérapie. Le but recherché : améliorer les symptômes de fatigue, la baisse d'énergie, les troubles de l'humeur et les problèmes respiratoires.

En Slovaquie, c'est un programme d'envergure national de trois semaines financé par l'assurance maladie qui a été déployé : une première en Europe dans la prise en charge du Covid long ! Le choix de l'établissement se fait alors en fonction du symptôme résiduel dominant, afin de tirer pleinement parti de l'expertise disponible dans les spas qui émaillent le territoire national.

Le traitement du Covid long en centre spécialisé n'a pas fini de faire parler de lui, puisqu'il a même donné lieu à un forum virtuel animé par la European Spas Association en décembre 2020. Un sujet brûlant, à suivre de près pour les établissements qui souhaitent s'adapter aux besoins actuels.

Suivez l'actualité wellness avec Piscine Global Europe !

LinkedIn Facebook Twitter 


© Crédit photo : Nyul / Adobe Stock 
 

Partager :